Pages

mercredi 25 avril 2007

Cutey honey, mon chouchou ^^



Une vidéo de mon générique favori, il me donne du courage ^^;









La boucle est bouclée, même généde début, mais cette fois-ci avec la phrase culte de miss Honey ^O^



cutey honey F, la face "shôjô" de Cutey Honey... bof, un peu trop Sailor Moon dans les graphismes à mon goût mais bon... Cela a peut être du charme....



Parce q les japonais ont beaucoup d'humour! Cela valait le coup de voir la Ai no Senshi (la guerrière de l'amour ) en chair et en os ^^,

dimanche 8 avril 2007

Cosmocats

je n'ai pas réellement de nostalgie mais j'ai bien envie de m'acheter la série quand cela sera possible! Et puis Félibelle a réellement la classe ^^


samedi 7 avril 2007

de l'écriture automatique...

En date du 11 mars 2006 (un an déjà!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)



Et ben ma foi, cela faisait pas mal de temps que je n'avais pas mis mon blog à jour: le CNED, le boulot, en bref pas le temps mais je me rattrape ^^
Dans le cadre des p'tits papelards volants, de l'écriture automatique datant de 96/97 lorsque j'étais à la Grande Tourrache à Toulon...
Diantre que ça date!

I
A la lyre de cristal, je préfère la trompette d'argent
Soufflez, sifflez trompes et cors, la chasse de la Déesse a commencé, le mal nous traquerons. La licorne nous guide, les elfes sont nos chasseurs
Courrons, courrons, les trompettes de la renommée nous encensent, courrons, courrons, poursuivons la gloire à nos avants.
II
Sur les pentes du Mont Légolas, les pégases et les licornes ailées gambadent et broutent les trèfles d'or et d'argent
Regardez les! Regardez les! Que de joie et de quiétude pour nous et nos yeux
ALICE
Alice la belle, Alice, Alice Alice, petite
Si petite à la lice Alice, le long du fil de sa vie,
Alice, Alice, l'araignée

Il faut croire qu'à ce moment là ma préoccupation principale était Tolkien et que j'écoutais un peu trop Mylène Farmer ^^
Les soucis n'étaient pas les mêmes non plus... Dix ans déjà... C'est fou comme le temps passe...

De l'écriture automatique... C.V. 45 (11/4/6)


I
Un vote étrange
Mon corps qui s'endort
Je comate dans un sommeil ouateux
Des barbares, Conan peut être
La lune et Vénus
Et les étoiles qui brillent
Je suis étrangement épuisée
Demain un un autre jour
Un ciel
Un arc-en-ciel
Je ne suis plus sûre...
Je suis épuisée mon corps s'endort
Un étrange sondage
Pas de voyages et les bagages
Sommeil et pavot
Rien de concret
A larecherche de cet avenir pour me battre pour un ciel un peu plus bleu, moins bouché
Enfin aller de l'avant?
II
Une recherche et une quête
Un fauve, un animal qui me ressemble
Un oeil félin, une recherche, je cherche
En espérant toujours
Trouver une voie
Un coma induit par les narcotiques
Et l'insensibilité du coeur
Rechercher, rechercher
Dormir
Etre mobile
Dans les rêves, un rêve...
Chercher à dormir
Vénus
Une vénus jaune, la pression
Un corps céleste
CO2 et acide sulfurique
Activité vénusienne
Extrême
Rechercher
Et un espoir
Une étrange étrangeté
Retour sur moi
L'absence et le manque
Mais pourtant..

De l'écriture automatique...C.V.45 (29/4/6)

Un tapis gris souris
La lande venteuse
Que j'aimerais être heureuse
Satisfaite de mon sort?
Il faut au moins que je m'en contente
Demander trop, trop de soucis
Et les soucis je m'en passe
Un air fugace et parfois l'agacement
Mais tenter de prendre mon temps
Temps de vivre, de réfléchir
Ne plus se prendre la tête, plus l'envie
Trop d'efforts de déprimer
Je fais la fainéante
Juste envie d'être en paix même s'il s'agit de la glace
Yuki onna
Ne plus avoir envie de craindre ni de feindre
Rechercher la quiétude même si cela veut dire la solitude
Solitaire au milieu de tous les gens
Mais des amis pourtant...
Plus envie de pleurer, de faire ces ronds de jambe, la convenance
La lande venteuse
Pour une fois je voudrais être heureuse
Juste un petit songe et fuir le mensonge
Mensonge et songe

De l'écriture automatique... C.V.45 (13/4/6)




Un rêve et un cauchemar
La crainte de l'inconnu car la nouveauté me paralyse
Crainte de mal faire et de souffrir
Détester l'imprévu
Le piment de la vie
Crainte de souffrir
Un coeur en hiver
Des poissons verts
Et Dino Buzzati
Un air de jazz
Trompettes et cors
Un monde lointain
L'échange équivalent
La sagesse en échange du bonheur, un échange équivalent?
Une petite musique de nuit
Et deux frères
Un âge déraisonnable
Et cette crainte toujours
Melissa
Et l'amour qui guérit mais quand... Quand?
L'impatience du coeur qui voudrait connaître au moins un printemps, sortir de l'hiver
Tes ailes translucides
Melissa et un péché indélébile
Désir de te rencontrer mais cette barrière des mondes
Barrière infranchissable
The Border
Voir le monde de haut
High spirit and pure mind
Une petite musique et le coeur allégé
Le feu follet, l'alchimiste
Et continuer à aller de l'avant car il n'y a pas le choix pour continuer à vivre malgré les imperfections et les trahisons
Une croix blanche
L'espoir qui renaît malgré tout
et le désir de sortir de la grisaille
Une évolution?
J'ai un chat capricieux mais un chat heureux
Jolie belette
Boule de poil noire et blanche
Une fenêtre
Celle de l'esprit?
Alchimiste du feu follet
Les portes...
Une fusée, un autre monde où règne les fées
Juste trop d'imagination, mon évasion
Ma bulle, mon espoir et ma déraison
Des fées, un conte, même si je n'y crois pas
Lire, lecture, écriture pour oublier la grisaille qui souvent m'assaille
Besoin de déraison pour m'évader de ma prison, mon corps, un coeur si triste
La mélisse
Erres d'ère en ère et devenir trouvère ou troubadour comme il plaira
Un masque de convenance, toujours...
Les cors et les cuivres
Les cordes et les instruments à vent
Un temps mitigé et un long week-end...

drabbles... ~30/8/5~





Thou my sullen child
With eyes so bright and wild
Let me kiss thy lips, breath your kiss
Swollen lips, ragged beats
Half moans, half hisses
Moans of pain or moans of bliss
Who cares?
For us it's all the same...




Voilà celui à qui j'ai pensé en écrivant ceci, je sais que l'on va me prendre pour une folle mais tant pis...

Ecriture automatique

Et oui, une nouvelle page d'écriture automatique datant du 20/7/06 alors que j'étais dans un train pour Toulon...
Je n'ai qu'une seule chose à dire vivement d'autres congés, m'enfin bref ça ne fait pas sérieux de dire ça.... Au moins je peux dire que j'ai profité de mes tous premiers congés....

Un train, une ville
True colours, see your true colours
Ne pas être effrayé de laisser les gens voir à travers ma carapace
Apprendre à faire confiance
Tellement envie, plus qu'un arrêt j'en suis aise je ne peux plus supporter les longs trajets
L'avion
Les sous, leroux, chicorée?
Pourquo cette pensée?
Du café
True colours et la chaleur
Marseille, enfin limite de l'attente
Une tante
Un bout de chou
Et moi dans tout ça? Qui suis je?
Un feu follet
Une vierge folle
Folle d'ennuis et de crainte
Ne pas laisser voir les cicatrices
L'attente sous une tente
Cicatrices inconfortables de dix ans d'âge
Si long, tourner la page
Envie de la tourner
T'oublier Sébastien
T'oublier définitivement et enfin aller de l'avant
Je ne me sens pas forte et pourtant je voudrais
Your true colours like a rainbow
Arc-en-ciel et doigts de pied en éventail
Désirer des vacances du repos, les miennes sont bientôt finies
Reprendre le boulot
Pas envie, pas envie...

De l'écriture automatique ~1/12/06~

Errer chercher sans but
Je me noie et je erre
Je me noie dans un verre d'eau
Je me noie trop de stress à chercher autre chose
Une pause? Quelle pause?! La stase
Le goût du vide, le dégoût les égouts
Aller à vau-l'eau
Se noyer dans un caniveau
La lune pâle se reflète, hâve fantôme
Un reflet-comme moi-
Fantôme blafardà la recherched'un espoir qui sans cesse se dérobe
Pauvre hère, pauvre hère
Je erre et je désespère dans ce film monochrone et monotone
Atone, fantôme