Pages

samedi 25 novembre 2006

Festive moon (suite et fin)


Et voilà la suite de "Festive Moon" je dois avouer que je ne me souviens plus très bien combien de temps cette bestiole m'a pris ^^; ... Pas le temps de compter, pas envie de compter surtout (honte sur moi!!!) mais je suis sûre que cela m'a au moins pris une bonne semaine! Je suis plutôt satisfaite du résultat, même si le scanner aurait été mieux >w< !!!!!!!!!!!!!!!!
Mais pas grave!
Je me dis surtout que dorénavant il sera peut être plus simple que je montre le résultat final de mes petites recherches et que les étapes intermédiaires iront émigrer sur un autre blog spécialement prévu à cet effet (quitte à ouvrir plusieurs blogs, autant qu'ils aient une quelconque utilité O.o)

Nouveau D-ssin!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! -^O^-



Et oui, un nouveau petit dessin , première étape de Festive Moon pour une fois ce n'est pas du manga (RQ Naheubeuk non plus O.o) Mais cette fois-ci je fais dans le semi-abstrait, ça me détends c'est ce compte...

L'envie du moment sans doute je n'avais rien de bien précis en tête sauf de dessiner des courbes. J'ai bien envie de faire son pendant "solaire" (et pourquoi pas d'abord hein???????????)

Mais une fois de plus je regrette de ne pas avoir un scanner et faire du "pas-à-pas" de façon plus propre plutôt que de prendre je ne sais pas combien de photos et de les re-dimensionner de façon laborieuse sur Paint (et non je n'ai même pas de logiciel de dessin Photoshop est bien trop cher une connaissance m'a dit qu'il coûtait dans les 600$, soit à peu près autant en €! O.o bien trop cher pour moi et bien tant pis) de toute façon on fait avec les moyens du bord... Je m'estime déjà chanceuse d'avoir un appareil numérique...

vendredi 24 novembre 2006

Noir, nouvelle rec!!!

Noir



J'avais envie de poster une video de l'un de mes anime favori!!!!!!!!!!!!!!!!!
Bon sang que j'aime Noir et plus particulièrement l'opening chanté par le groupe Ali Project: Coppelia no Hitsugi


Coppelia no Hitsugi

KOPPERIA no hitsugi
nagareru namida wa mou karehate
chi ni ueta kodoku
shi wa tenshi no nikoge no
nioi wo sasete maukuroi taiyou ga
shizumanu machi de
daremo ga damatte
kijutsumeki hatarakukinzoku no kabe ni
kakowareta heya
watashi wa asa made
shinda you ni nemuruanata ga mienai
kono me wa mienai
warera tsukuri tamaishi kamiKOPPERIA no hitsugi
hito wa odori-tsukareta ningyou
saidan no hitsuji
kikai jikake no yume wa
doko ni mukatte yukusekai no owari wo
yogen ga tsugeru
rinjin no tobira wo
heishi-tachi ga tatakuikusen no yubi ga
tsubasa no you ni
orare tatamarete
inori dake ga noboruanata ni aenai
koko de wa aenai
warera sukui tamaeru kamiKOPPERIA no hitsugi
nagareru namida wa mou karehate
chi ni ueta kodoku
shi wa tenshi no nikoge no
nioi wo sasete mausore demo furetai
kono te de tsukamitai
warera mamoru yuiitsu no aiKOPPERIA no kodou
ikiru koto wa itami wo shiru koto
nugisuteta kutsu wo
mou ichido fuminarashi
mayowazu arukidasuKOPPERIA no hitsugi
kurayami kara mezameru hikari yo
saidan no hitsuji
NEJI no togireta yume wa
doko ni mukatte yuku


Coppelia's coffin

The flowing tears are completely withered
The loneliness that thirsts for blood
Death dances, bringing the scent
Of the soft hair of angelsIn the town where
The black sun doesn't set
Everyone is silent,
Working as if magical [1]In the room enclosed
By metal walls
I sleep as if dead
Until morningI can't see you
I can't see with these eyes
The god that created us from pebblesCoppelia's Coffin
People are dolls tired from dancing
Sheep on the altar
The mechanical dreams
Where are they headed?Announcing predictions
Of the end of the world
At the doors of neighbors,
Soldiers are poundingThousands of fingers
Are folded
Like wings
And only their prayers ascendI can't meet you
I can't meet here
The god that can grant us salvationCoppellia's Coffin
The flowing tears are completely withered
The loneliness that thirsts for blood
Death dances, bringing the scent
Of the soft hair of angelsEven so, I want to touch
Want to capture with these hands
The unique love that protects usCoppelia's Heartbeat
To live is to know pain
With the shoes I cast off
Again I beat a path
And set out without doubtCoppelia's Coffin
O light that awakes from darkness
Sheep on the altar
The dream whose screw has stopped [2]
Where is it headed?

Les Tours de Kaan

Il paraît que ces tours étaient là bien avant le premier Ragnarök. Mais personne ne sait à quoi elles peuvent (ou pouvaient) servir.
Elles sont disséminées dans les royaumes du Pahoulika:Darian, Duénan,Sibia, Tikal, Tikal, Royaume de l'Aigle et Luris.
La plupart sont farouchement gardées.


Tour jaune de Vendoll

Située dans le royaume de Darian, cette tour fut bâtie par la civilisation Vendollienne (aujourd'hui disparue) qui possédait une technologie très avancée. La tour fut fut malheureusement engloutie par les sables du grand Désert lors du premier Ragnarök.
Dépositaires des secrets des vendolliens dont ils sont les héritiers, les princes du Désert sont les seuls à pouvoir s'introduire en ce lieu.

Tour bleue

Cette tour a pour particularité de se trouver au fin fond de la mer intérieure de Glaucus. Située à Duénan, propriété de la famille ducale des Tritons, ces derniers sont les seuls autorisés à se rendre dans la tour.

Tour rouge

Située à Sibia, la tour rouge est la seule a posséder des cités autour d'elle ainsi qu'une ceinture de volcans -tous actifs.
A noter, les habitants de Sibia, les elfes rouges, peuvent résister aux très fortes températures.

Tour blanche

Située dans les contrées glacées de Tikal, cette tour est gardée par la confrérie des Parylènes qui ont leur chapitre principal non loin de là.
Après la dissolution de bras armés de l'Eglise par Koréus, ces derniers se reformèrent et devinrent des ordres de chevalerie indépendants de l'Eglise. Les Parylènes ouvrirent, avec l'accord des Domphales, la tour blanche et y découvrirent la bibliothèque de Starkal et les principaux secrets magiques des peuples natifs.
Fidèles à l'indéfectible solidarité liant les cinq ordres, les Parylènes partagèrent leurs nouvelles acquisitions avec les autres sections qui se spécialisèrent alors chacune dans un domaine magique.

Tour noire

Comme la tour jaune de Vendoll, elle plonge ses racines dans la terre du royaume de l'Aigle. Entourée de marais où grouillent monstres et insectes géants, on raconte que cette tour serait un lien entre les plans supérieurs et l'entre-terre -voire les strates encore plus profondes.
Nulle surprise alors si les abominations surgissent de ce lieu désolé, abandonné et à moitié en ruine.

Tour du Chapitre

Située à Luris à quelques mètres de la Cité Impériale d'Enos, nul ne sait réellement quel secret cache cette tour imposante.
Certaines rumeurs prétendent avec insistance que cette tour cacherait un secret honteux pesant sur la famille Impériale: un secret farouchement gardé par cette dernière et partagé par le clergé des Domphales.
En vérité, ce lieu enferme le corps de Dame Saïma et de son Dragon-gardien.
La princesse fut en effet empoisonnée par un des conseillers de Koréus, roi par intérim en l'absence de l'impératrice Naïssa -partie pacificier avec l' ordre des Styriges les provinces septentrionales. Effaré par un tel acte impie, Koréus ordonna l'emprisonnement du conseiller. Folle de rage Dame Naïssa exécuta le conseiller de ses propres mains et ordonna à son jeune frère de partir en exil pour une durée indéterminée. Puisque le poison avait déjà causé pas mal de dégâts, Naïssa appela en désespoir de cause Séraphira -ancienne instructrice des Cyrillans. Séraphira enferma la soeur de l'impératrice dans un cristal curatif, nul ne savait dans combien de temps la princesse quitterait sa prison minérale.
Depuis des siècles, la tour enferme le corps de la princesse, veillée par le prêtre principal du clergé Domphale et le dirigeant du royaume de Luris qui possède la clef de l Tour du chapitre (une clef se transmettant de génération en génération à chaque nouveau souverain). Il se murmure que le crital curatif se brisera lorsque Saïma aura retrouvé toutes ses facultés.
Pour ne pas oublier le drame, Naïssa instaura la tradition que chaque première-née de la famille soit nommée comme "l'infortunée de la tour" et ce jusqu'au réveil de cette dernière.


Et une autre petite idée pour le monde de Kaan -les Tours-

jeudi 16 novembre 2006

Clan des Dieux (I)


DIEUX AINES

Erde:
Déesse apparaissant peu après Nareck, elle est l'incarnation de la Terre-mère devenant fertile après le sacrifice du Dieu-Serpent.

Nareck:
Premier dieu à apparaître dans le ciel de Kaan, il est aussi appelé le Dieu-Serpent de par sa forme ophidienne gigantesque. Il est le premier à avoir créé la vie.
Dieu primordial, les parnornes lui prédirent que pour donner la vie, il devrait accepter sa propre mort.

Tod:
Dieu caché et seigneur des morts sans repos, il est né peu après Nareck, à l'insu de tous à partir de la fange.
Colérique et jaloux il décida lui aussi de créer des êtres à son image, chaotiques et mauvais. Ainsi naquirent Zanir et Litias modelés dans la boue.
Il est celui dont on ne doit pas prononcer le nom sous peine de risquer la mauvaise fortune ( ou même pire).
On l'appelle aussi Meska, le masque sournois, c'est sous ce nom qu'il rallia à sa cause Lothar, Pfeil et Geist.
Rares sont ceux qui lui résistent et il n'éprouve pour eux qu'une inimitié encore plus grande, si ce n'est de la haine.

DIEUX CADETS

Ganède:
Fille de Nareck, elle est née de son oeil gauche: elle est la résurrection.

Litias:
Etre chaotique créé à partir de la fange et d'entrailles par Tod, il représente l'avarice.

Lüg:
Soeur cadette de Wahreiht, née elle aussi du souffle du Dieu-Serpent: elle est le mensonge.

Meklart:
Fils de Nareck, homme-serpent reconnaissable à ses pupilles ophidiennes. On dit de lui qu'il sortit déjà armé de l'oeil droit de son père. Frère jumeau de Ganède, il représente la destruction.

Wahreiht:
Fille ainée du Dieu-Serpent, on dit qu'elle est née du souffle de ce dernier. Incarnation de la vérité, elle est l'intermédiaire indispensable entre les différents panthéons, entre les hommes et les Dieux cadets. Nul ne peut lui faire de mal grâce aux yeux d'Aruténa -un bijou offert par les parnornes-
Elle court régulièrement le vaste monde en compagnie de Vallian et Aléta l'elfe ailé, ses deux fidèles amis.

Zanir:
Etre chaotique, soeur de Litias, chargée de corrompre grâce au subtil poison de ses paroles. On raconte que Lothar est son élève la plus douée. Zanir est la perfidie.

APOCALYPSE

Apocalypse
Par le sang et la chair
Par le feu de l'enfer
Par les âmes damnées et le glaive libéré
Terre de Chaos, de mensonge et de haine
La douleur impartiale à vos âmes livrée
Viendra de ces maux vos vies libérer
Dix ans dde carnages, vingt ans de souffrances
En un lieu, en une heure vont donc se terminer
Saint Georges sur le dragon,
Pazuzu sur mon âme...
Les guerriers du Chaos sont sur Terre déchaînés
Choc de deux mondes,
Opposés mais unis...
Frère contre frère,
Lumière, Obscurité
De ce choc éternel, Vérité jaillira
En une mort si douce et pourtant si amère...
Brouillard glacé réchauffant
Ma charogne
Délivrance de tant de maux...



Un petit texte datant de 1992/1993 que je dois à un collègue de classe que je surnommais Red Leo car c'était un rouquin, lui me surnommait Black Leo à cause de ma tignasse noir corbeau ^^ et comme nous étions Lion tous les deux, les surnoms coulaient de sources ^^... 1992/1993, treize ans déjà c'est fou comme le temps passe vite.
J'aime bien ce texte malgré son atmosphère glauque, il "rend" bien pour une idée de prophétie...
Ce qu'est devenu Red Leo depuis tout ce temps? Aucune idée, après cette année de 2nde nous nous sommes perdus de vue. Des choses qui arrivent, très souvent même.La vie quoi...

jeudi 9 novembre 2006

Le commencement...

Chaque rêveur possède sa propre porte vers un ailleurs onirique et parallèle... Le tout est de savoir l'activer.
Non, décidément j'ai des idées bizarres, maman me le dit toujours. Parfois lorsqu'elle est réellement furieuse elle me rétorque que je terminerai aussi mal que grand-père qui, depuis des années, git dans un état végétatif.
"L'abus de drogue" soutiennent les mauvaises langues.
Juste le besoin de rester à l'état de "rêveur" à mon avis.
Il est vrai que grand-père et moi sommes trop semblables, c'est sans doute ce qui effrait ma mère: le même don pour le dessin -je l'ai découvert il y a quelques mois avant que la mère ne détruise la majorité des dessins de son paternel- des dessins étranges comme vus à travers un prisme ou une cascade d'eau.
Des dessins torturés, des créatures singulières, des montagnes hallucinées.

Mes propres rêves...

Puis j'ai trouvé la clef, dans un des carnets de croquis de grand-père -un des seuls ayant échappé à l'autodafé maternel-, un passage expliquant comment passer de "l'autre côté", sa méthode avant que lui même ne sombre dans son état de rêveur (pourquoi cette expression? je ne sais guère cela sonne juste voilà tout)
"Faire trois fois le tour du monde et tracer la clef sur la serrure quand elle est enfin pleine, frapper trois fois dans les mains et faire son souhait à la Dame Dragon."
Chaque rêveur possède en lui la porte, il suffit de savoir l'activer, je crois avoir enfin trouvé le moyen. Ce soir la lune est enfin pleine...


Un petit texte qui m'est venu comme ça il y a quelques temps...
Et voilà ma "porte", un miroir que mon père m'a offert pour Noël de l'an dernier... Je ne sais pas pourquoi, il m'inspire j'aime bien son design.Alors je crois que je vais m'amuser