Pages

jeudi 9 novembre 2006

Le commencement...

Chaque rêveur possède sa propre porte vers un ailleurs onirique et parallèle... Le tout est de savoir l'activer.
Non, décidément j'ai des idées bizarres, maman me le dit toujours. Parfois lorsqu'elle est réellement furieuse elle me rétorque que je terminerai aussi mal que grand-père qui, depuis des années, git dans un état végétatif.
"L'abus de drogue" soutiennent les mauvaises langues.
Juste le besoin de rester à l'état de "rêveur" à mon avis.
Il est vrai que grand-père et moi sommes trop semblables, c'est sans doute ce qui effrait ma mère: le même don pour le dessin -je l'ai découvert il y a quelques mois avant que la mère ne détruise la majorité des dessins de son paternel- des dessins étranges comme vus à travers un prisme ou une cascade d'eau.
Des dessins torturés, des créatures singulières, des montagnes hallucinées.

Mes propres rêves...

Puis j'ai trouvé la clef, dans un des carnets de croquis de grand-père -un des seuls ayant échappé à l'autodafé maternel-, un passage expliquant comment passer de "l'autre côté", sa méthode avant que lui même ne sombre dans son état de rêveur (pourquoi cette expression? je ne sais guère cela sonne juste voilà tout)
"Faire trois fois le tour du monde et tracer la clef sur la serrure quand elle est enfin pleine, frapper trois fois dans les mains et faire son souhait à la Dame Dragon."
Chaque rêveur possède en lui la porte, il suffit de savoir l'activer, je crois avoir enfin trouvé le moyen. Ce soir la lune est enfin pleine...


Un petit texte qui m'est venu comme ça il y a quelques temps...
Et voilà ma "porte", un miroir que mon père m'a offert pour Noël de l'an dernier... Je ne sais pas pourquoi, il m'inspire j'aime bien son design.Alors je crois que je vais m'amuser






Aucun commentaire: